Champ de bataille de Woerth-Froeschwiller.

Mes visites

 

Les visites présentées ici ne sont que des exemples, vous êtes libre de me proposer d’autres sites ou thèmes de visite !

Les durées de visite sont indicatives, vous êtes libre de demander une visite plus ou moins longue en fonction de vos envies et de votre programme.

En bas de page, une carte interactive vous permettra d’organiser au mieux votre voyage. Si vous le souhaitez, je vous accompagne volontiers sur plusieurs sites. N'hésitez pas à me contacter pour l'organisation de votre circuit !
 

 

 

Des Romains à Louis XIV

 

Strasbourg des Romains à Vauban

Strasbourg a une longue histoire. Fondée comme camp romain au 1er siècle de notre ère, elle a été agrandie en plusieurs étapes au Moyen Age. A la fin du 17e siècle, les Français l’ont dotée d’impressionnantes fortifications.

Découvrez une ville inattendue, dont les restes se trouvent en grande partie sous terre, mais sont toujours visibles à travers les alignements des façades et les cours d’eau. Les nombreux documents présentés durant la visite vous feront découvrir pas à pas ces monuments disparus.

Durée de la visite : 2 h.

 

 

Les Fortifications de Vauban 

 

Sébastien Le Prestre, Marquis de Vauban (1633-1707) est célèbre pour les très nombreuses fortifications dont il a doté le royaume du roi Louis XIV. En Alsace, une partie seulement de ses constructions est encore visible de nos jours.

 

Neuf-Brisach, chef-d’œuvre de Vauban, patrimoine mondial de l’Unesco

Neuf Brisach, porte de Colmar. Neuf-Brisach, forteresse nouvelle construite par Vauban de 1699 à 1703, est un sommet de l’art de la fortification du XVIIe siècle. A ce titre, elle est classé au Patrimoine Mondial de l’Unesco.

La visite permet de comprendre la ville créée par Vauban, des fortifications aux bâtiments d’habitation. Elle vise également à expliquer l’histoire mouvementée du site jusqu’à 1945.


Durée de la visite : 2 h.

 

 

La Guerre franco-allemande de 1870-1871

 

Avec la guerre de 1870-1871, l’Histoire de l’Alsace connaît un nouveau tournant : suite à la défaite française, la région est rattachée à l’empire allemand, qui la conservera jusqu’en 1918.

 

Le champ de bataille de Woerth-Frœschwiller, dite bataille de Reichshoffen (6 août 1870)

Champ de bataille de Woerth, monument allemand. Parmi les premières batailles de la guerre de 1870-1871, la bataille de Woerth-Frœschwiller est également l’une des premières défaites françaises. Les charges de cavaleries françaises, aussi sanglantes qu’inutiles, sont longtemps restées dans l’inconscient collectif français.

La visite du champ de bataille retrace les principales phases de la bataille, à travers la découverte de nombreux monuments français et allemands qui y ont été construits.


Durée de la visite : 1 h (visite avec véhicule). Une visite à pied est possible sur demande.
 

 

La Première Guerre mondiale :

des tranchées sur les sommets vosgiens

 

Dès 1914, les troupes françaises visent l’occupation de l’Alsace, qui depuis 1871 fait partie intégrante de l’empire allemand. Le Front se fixe rapidement sur les hautes Vosges et au sud de Mulhouse, la région devient d’un intérêt stratégique « secondaire ». Malgré tout, de sanglantes batailles s’y déroulent.

 

Le Fort de Mutzig, un géant en Alsace

Fort de Mutzig, galerie ovoïde. 254 hectares, 7000 hommes, 50 bâtiments bétonnés, 22 canons lourds… Construit par l’empire allemand à partir de 1893 en prévision de la Première Guerre mondiale, le Fort de Mutzig est le site de tous les superlatifs.

A travers galeries, chambres de troupes, cuisines, boulangerie, usine électrique, infirmerie, mais également tranchées, observatoires et batterie d’artillerie, vous découvrirez une fortification inattendue  et un site naturel exceptionnel.

Durée de la visite : 2 h.

 

Le champ de bataille du Linge

Champ de bataille du Linge, tranchée allemande. Objet de furieux combats en 1915, le site est aujourd’hui ouvert au public. Un musée regroupe uniformes et objets français et allemands, et une partie des tranchées allemandes a été restaurée.

La visite permet de découvrir observatoires, postes de mitrailleuses et abris construits par les Allemands face aux lignes françaises.


Durée de la visite : 2 h.

 

Le champ de bataille du Hartmannswillerkopf

Champ de bataille du Vieil Armand / Hartmannswillerkopf, monument national. Durant toute l’année 1915, puis périodiquement jusqu’en 1918, les Français lancent de sanglantes attaques visant à la possession de ce sommet stratégique. Classé monument historique dès 1921, il est le symbole de la guerre dans les Vosges.

La visite commence avec le « monument national » et la nécropole française, puis chemine sur le champ de bataille, à travers les lignes françaises et allemandes.


Durée de la visite : 2 h (visite courte) à 3 h (visite longue).
 

Attention : le champ de bataille est très escarpé, une bonne condition physique est nécessaire.

 

 

La Ligne Maginot, incontournable en Alsace

 

Construite au début des années 1930 pour se prémunir face à une offensive allemande, la Ligne Maginot est devenue en 1940 le symbole de la défaite française. Aujourd’hui, elle est l’un des éléments majeurs du tourisme alsacien.

 

L’ouvrage de Schoenenbourg

Ouvrage de Schoenenbourg, galerie principale. Attaqué par l’artillerie et l’aviation allemande en juin 1940, il a le triste privilège d’être l’ouvrage le plus bombardé de la Ligne Maginot. Avec ses casernements, ses cuisines, son usine électrique, son poste de commandement, ses blocs de combat et ses trois kilomètres de galerie dans lesquels vivaient 630 hommes, l’ouvrage est une véritable ville souterraine.

Un voyage dans le temps à ne pas rater !

Durée de la visite : 2 h à 3 h

 

La casemate « 35/3 Marckolsheim Sud »

Casemate 35/3 Marckolsheim-Sud Avec ses 30 hommes d’équipage, la casemate est un rare exemple subsistant des casemates construites à proximité du Rhin. Les 16 et 17 juin 1940, la casemate est prise d’assaut par les troupes allemandes, qui forcent les défenseurs à la reddition après une lutte sans espoir.

La visite vous permettra de vivre ces heures dramatiques et de découvrir la vie à l’intérieur de la casemate.


Durée de la visite : 1 h.

 

 

La Seconde Guerre mondiale : l’Alsace sous la botte nazie

 

La Seconde Guerre mondiale est un traumatisme sans précédent pour l’Alsace : de 1940 à 1945, elle est annexée au IIIe Reich de Hitler, avec toutes les horreurs qu’implique la barbarie nazie.

 

Strasbourg durant les années noires (1939-1945)

Tour à tour vidée de ses habitants, annexée au IIIe Reich, nazifiée, bombardée, libérée, Strasbourg est le symbole de l’Alsace durant la Seconde Guerre mondiale.

Le temps d’une visite guidée, plongez dans une période sombre de l’histoire de la ville !


Durée de la visite : 2 h.

 

 

Le Mémorial d’Alsace-Moselle

Avec quatre changements de nationalité de 1871 à 1945, l’histoire de l’Alsace-Moselle est à la fois riche et complexe. A travers documents, textes, témoignages et reconstitutions, la visite du Mémorial permet de comprendre cette histoire de façon synthétique, avec un accent sur la douloureuse période 1939-1945.


Durée de la visite : 2 h.

 

 

Le camp de concentration du Struthof : comprendre l’incompréhensible

Camp de concentration du Struthof. Construit à partir de 1941 pour l’exploitation d’une carrière de pierre, le camp du Struthof est le seul camp de concentration nazi en Alsace. Utilisés comme travailleurs-esclaves, certains déportés y ont également été l’objet d’effroyables expériences pseudo-médicales.

Grâce à un discours liant la rigueur historique et la pédagogie, la visite du camp vous permettra de comprendre l’incompréhensible.


Durée de la visite : 2 h.

ATTENTION : visite à partir de la classe de 3e, le site pouvant heurter la sensibilité des plus jeunes.

 

La « cité paysanne » de Marckolsheim, une utopie nazie

Marckolsheim, cité paysanne : pierre de fondation. Lors des combats de juin 1940, la ville de Marckolsheim a été détruite à 80 %. Une aubaine pour les planificateurs nazis, qui profitent de la reconstruction pour édifier un quartier entier constitué de « fermes héréditaires » destinées aux paysans-seigneurs du « Reich de 1000 ans ».

Une visite à la découverte d’un patrimoine insoupçonné !


Durée de la visite : 1 h.

 

 

Le musée mémorial de la Poche de Colmar

Musée mémorial de la Poche de Colmar, Turckheim. Situé dans la charmante ville de Turckheim, le musée retrace à travers de très nombreux uniformes, armements et équipements américains, français et allemands mis en situation l’histoire de la poche de résistance allemande formée autour de Colmar, et qui ne sera réduite qu’en février 1945.

Une visite à ne pas rater pour comprendre la fin de la Seconde Guerre mondiale en Alsace.


Durée de la visite : 1 h.

 

Contact

Sébastien Saur

+33 6 64 26 39 99

© 2015 Sébastien Saur